Histoire

Le site devait être occupé très tôt par les hommes, les traces les plus anciennes remontent au Néolithique (âge de la pierre polie).

 

On a découvert à Knoeringue une ébauche de hache rectangulaire, visible au Musée archéologique de Strasbourg, parmi d'autres pièces du même genre trouvées dans le Sundgau.

 

On y a également découvert une quinzaine d'outils, visibles au Musée Sundgauvien d'Altkirch.

 

Selon certains auteurs, la bataille entre César et Arioviste, en 58 av.J.C. se serait déroulée entre Folgensbourg et Knoeringue (lieu-dit "Fechtenmatten"). Elle eut lieu plus vraisemblablement dans la plaine entre Mulhouse et Thann au lieu-dit "Ochsenfeld".

 

Après la victoire de César, le Sundgau devient province romaine et une voie romaine traverse Knoeringue (d'où l'actuelle rue de Romains).

Les Alamans ont probablement donné son nom au village (désinence "ingen" signifiant "les gens d'un nommé Knorr" ou "... Knodrich").
Deux sépultures datant de cette époque ont été retrouvées ainsi qu'un cimetière du haut Moyen-Age.

 

Le village est cité pour la première fois en 1090 sous le nom de Cnoringen.

 

La première communauté villageoise est citée en 1289.Du XIIème au XVème siècle, une famille de petite noblesse porte le nom de Knoeringen.

 

La tradition orale laisse supposer qu'elle possédait un château dans l'actuelle rue de la Paix, autrefois appelée "Burggasse" (rue du château).

 

En août 1445 Knoeringue est réduit en cendres par les Bâlois lors d'un conflit les opposant aux Armagnacs.

En 1634, pendant la Guerre de Trente Ans, les bandes suédoises passent par Knoeringue.

 

Cette guerre laisse le village dans un état de désolation et de grande misère.

 

Après le traité de Westphalie (1648) le village est repeuplé par des émigrants venant principalement de Suisse alémanique.

En 1787 est mise en place la première assembléee municipale composée du seigneur (duc de Valentinois), du curé et de trois autres membres, habitants du village.
En 1790 Knoeringue est rattaché au canton de Huningue.

 

En 1870, Knoeringue devient allemande, avec l'Alsace-Lorraine annexée, et redeviendra française en 1918.

 

Au début de la seconde Guerre Mondiale, le 1er septembre 1939, les habitants du village sont évacués à Saint-Sever et Laquy dans les Landes.
Ils reviennent un an plus tard en Alsace annexée.

 

Le 20 novembre 1944 Knoeringue est libérée par la Première Armée Française en route vers Huningue.

 

En 1978, Knoeringue se dote d'armoiries : "D'or à la bande de gueules, une croix pattée de sable brochante".
La bande rouge fait référence aux sires du Knoeringen, seigneurs du village, mentionnés du XIIe au XVe siècle, gueules et or sont les couleurs des armoiries des comtes de Ferrette et la croix pattée est celle sculptée sur une pierre d'angle de l'église Saint Jacques le Majeur.

 

Le blason de Knoeringue

Coordonnées

Commune de Knoeringue
14 rue de Bâle

68220 Knoeringue

Tél. : 03.89.68.60.02

Fax : 03.89.68.71.50

Courriel

 

 

 

Urgences

Samu : 15

Pompiers : 18

Gendarmerie : 17